Presse

UN HARMONICA A L'OPERA

Source :  Le Site de Jean Labre

L'opéra Garnier de Paris est né en 1875... Pour la première fois de son histoire il va accueillir dans ses murs un instrument de musique né comme lui au XIXème siècle, représenté par un harmoniciste que nous connaissons bien: le très talentueux harmoniciste Antoine Le Roux.

Cela va se passer du 7 mars au 1er avril, 12 représentations au cours desquelles il interprétera « La Valse des Fleurs » du ballet « Casse Noisette » de Tchaïkovski.

Une grande première en France dans ce Palais Garnier classé monument historique, tout comme le Carnegie Hall de New York, classé lui « National Historic Landmark » (Monument Historique National ) dans lequel Larry Adler et Buddy Green obtinrent un triomphal succès, et, ne l'oublions pas Claude Garden à Boston avec le « Boston Pop Orchestra »... 

Autant de lieux prestigieux, qui contribuent à mieux faire connaître notre instrument auprès du grands public.

Inside Harmoliège!

Source :  HARPONEWS (Laurent Cagnon)

Le concert suivant enchaîne finalement avec une belle symbolique puisque Antoine Le Roux, harmoniciste chromatique talentueux de la nouvelle génération, accompagné par Paul Deba, superbe pianiste ( à dominante jazz mais pas que...) et arrangeur vont délivrer un magnifique concert, certainement le plus beau du festival, mêlant standards de jazz, musique classique, musique de film, réarrangés et parfois surprenants ( en bien ). Le tout partagé avec humour et joie de vivre sur scène qui fait plaisir à voir. Le public ne s'y est pas trompé en leur faisant une standing ovation enthousiaste !

HARMONICA CLASSIQUE

Source :  www.musiciens.biz

Antoine Le Roux est un harmoniciste qui collectionne les prix dont celui de vice champion du monde 2005 dans la catégorie classique chromatique, Nami Miyata, venue de Tokyo s'installer à Paris, est une merveilleuse accompagnatrice au piano et une brillante harmoniciste qui s'est produite lors de festivals prestigieux comme ceux de Trossingen, de Tokyo, de Paris ou de Düsseldorf. Leur album, entièrement réalisé par Antoine Le Roux, présente neuf pièces d'harmonica classique accompagnées au piano, signées Ravel, Chopin, Saint-Saëns Gounod, Raisner, williams ou pour la neuvième Nami Miyata. C'est un disque enchanteur dont les interprètes font preuve d'une musicalité rare, d'une virtuosité jamais tapageuse mais qui confère à leur jeu une grande précision. On est pris dans leurs notes virevoltantes, on semble flotter sur leurs atmosphères rêveuses. Si l'harmonica a parfois une image étriquée, celle de l'harmonica blues ou country folk, le néophyte découvre sur ce « duo romance » un instrument véloce comme une flûte traversière ou une clarinette. Voilà un disque de haute volée pour les amateurs d'harmonica classique mais pas seulement, toutes les pièces présentées sont loin de la musique « savante » pour amateur averti, elles sont juste de la bonne et belle musique, magistralement interprétée.